Deux questions à Samory Ould Bèye

Publié le par Camara Mamady

 samory.jpegSamory Ould Bey secrétaire général du CLTM est l’une des pointures de poids du nouveau-né des formations politiques, mécontentes des dérives de l’APP de Ould Boulkheir, ce parti au sein duquel elles ont milité pendant des années, avant de déclarer ne plus s y reconnaitre et de décider de créer leur propre cadre politique reconnu récemment par les autorités. Il répond ci-après à deux questions relatives aux perspectives politiques de la nouvelle formation notamment par rapport aux éventuelles élections législatives et municipales qui se profilent à l’horizon.
Rénovateur Quotidien : Votre parti est désormais reconnu, maintenant quel travail allez-vous faire pour l’implanter dans le paysage politique ?
Samory Ould Bèye : Maintenant que notre parti politique a été reconnu, nous allons dorénavant nous atteler à la réalisation des objectifs de notre parti à savoir la lutte pour l’instauration d’une démocratie véritable et d’une justice sociale dans notre pays dans l’espoir d’arriver enfin à l’ équilibre des communautés dans notre pays qui tiendra compte des véritables réalités du pays. Parce que je ne vous apprends rien en vous disant que les Haratines constituent la majorité de la population mauritanienne. Pourtant les revendications de cette franche de la population ne sont pas prises en compte par les différents pouvoirs qui ont géré le pays jusque-là. Donc il est temps de créer une atmosphère de l’unité nationale dans laquelle toutes les composantes de la Mauritanie seront mises sur le même pied d’égalité. Ce qui ne pourrait que réparer le tort causé aux Haratines, qui n’ont pas été associés à la gestion de ce pays-là.
Le Rénovateur Quotidien : Il y a des élections législatives et municipales qui se profilent à l’horizon. Peut-on s’attendre aux candidatures des hommes et femmes de parti politique ?
SOB : Par rapport aux prochaines échéances électorales, notre parti fait partie des formations politiques de la COD. Autant donc vous dire que notre décision sera celle qui sera évidemment prise par la COD par rapport à ces futures élections législatives et municipales. Et nous ne pourrons que nous plier devant cette décision prise unanimement par tous les partis de ce regroupement politique.
Propos recueillis par C. Mamady
Le Rénovateur Quotidien
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article