Évaluation du Système de Gestion de la CUN : Le Satisfecit de la Banque Mondiale

Publié le par Camara Mamady

  CUN1La salle de conférences de la CUN a abrité hier dimanche un atelier de restitution du rapport préliminaire de l’évaluation du système de gestion des finances publiques de la Communauté Urbaine de Nouakchott.L’ouverture de cette rencontre a été donnée par le vice-président de la CUN en présence de nombreux partenaires notamment le représentant de la Banque Mondiale, des consultants et d’autres personnalités.

 

Dans son discours de circonstance, le vice-président de la CUN Abderrahmane Ould Mahmoud, a indiqué que cet atelier fait suite à celui tenu le 19 juillet 2012 et qui a permis le lancement de l’évaluation des performances du système de gestion des finances publiques de la Communauté Urbaine de Nouakchott suivant la méthodologie PEFA («Dépenses publiques et responsabilité financière) et son cadre de mesure de performances. Précisant que « cette rencontre a pour but d’examiner le rapport préliminaire de cette évaluation, présenté par le Bureau d’Etude ACE International Consultants, chargé de la mission et sur la base des données de son travail de terrain. Nous espérons dira-t-il qu’au terme de cette journée, l’atelier permettra aux participants d’échanger sur les premières conclusions du rapport, de valider celui-ci de manières satisfaites. »

 

«Le PEFA n’est qu’une étape du Plan d’Action»

Pour sa part le représentant résidant de la Banque Mondiale, Brahim Ould Mohamedou, a rappelé qu’il y a près de deux mois qu’ils se sont retrouvés dans la salle de la CUN pour le lancement de l’étude pour la mesure des performances de gestion des finances publiques locales. Mais aujourd’hui ce dimanche 23 septembre 2012 ils se sont de nouveau retrouvés pour la validation du rapport final de cette étude. Cela relève –t-il « a été rendu possible grâce à la grande motivation et à la bonne disponibilité du personnel de la CUN durant l’évaluation et à l’excellent travail de l’équipe des consultants. Il a par cette occasion remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite du travail accompli. Le représentant de la banque mondiale a également rappelé que le PEFA n’est cependant qu’une première étape d’un processus qui doit conduire à l’élaboration d’un Plan d’Actions de Réformes en Gestion des Finances Publiques et à sa mise en œuvre. Ces réformes une fois opérationnelles, permettront de couvrir tous les aspects de la finance municipale.

Camara Mamady

Le Rénovateur Quotidien (Mauritanie)

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article