Habits et Moutons de Tabaski : La fête étrangle le portefeuille des ménages

Publié le par Camara Mamady

 marche-au-betail-de-nouakchott.jpgA l’instar du monde musulman, les mauritaniens célébreront dans 48h la fête de l’Aïd El Kabir officiellement fixée au vendredi 26 octobre courant, qui, appelée aussi la fête des moutons s’approche au galop. Les familles, nanties ou pas, n’ont pas d’autre choix que mettre la main à la poche pour acheter les habits pour leurs progénitures ainsi que le bélier recommandé par le divin, pour ceux qui ont les moyens, pour cet important événement religieux.

 

Depuis quelques jours, les différents marchés de l’habit et du bétail de Nouakchott grouillent de monde : les enfants emmènent leurs pères pour leur payer des vêtements avant de faire qu’ils ne fassent le tour du Marbatt en compagnie de Mme pour acheter le bélier de Tabaski. Les marchés de la capitale sont pris d’assaut par les clients depuis quelques jours comme on pouvait s’y attendre à la veille de la célébration des fêtes religieuses, dont celle de la fête de l’Aid El Kébir. Les commerçants se frottent les mains, les boutiques ne désemplissent pas, les articles se vendent comme des petits pains : tissus, chaussures, oignons, oignons, riz, ustensiles de cuisine, couteaux, assiettes, fourneaux, … Comme en atteste cette jeune femme : «Nous n’allons pas attendre le dernier jour pour venir faire nos achats. Certes, il y a présentement trop de monde dans les marchés, mais c’est le bon moment de faire du shopping dans les différents marchés de Nouakchott». Certes, c’est le moment de fortes affluences que certains vendeurs choisissent pour faire légèrement grimper les prix sur les marchés.

 

Des points de vente de moutons à gogo

La ville de Nouakchott regorge de divers points de vente de moutons depuis des jours. En effet, les moutons bêlent dans tous les coins et recoins des quartiers. Les pères et les mères de famille courent dans tous les sens et se rendent dans tous les marchés pour trouver un mouton pour la fête de Tabaski. Et le marché de Marbatt semble être le point de vente de moutons le plus prisé de la ville de Nouakchott. Il y a toujours du monde sur ces lieux. Certains citoyens viennent sur ce marché, achètent leur mouton et partent avec. Et d’autres, qui ne peuvent pas s’occuper d’un mouton, y viennent en acheter tout en confiant la garde de ces petits ruminants à des gens jusqu’au jour de la fête moyennant bien sûr des billets de banque. Les prix des moutons sont généralement compris dans la fourchette de 20.000UM et plus. Comme pour dire qu’il n’y en a pas pour toutes les bourses. Mais toutes les familles sont tenues de s’étrangler pour faire plaisir aux fous caprices de leurs progénitures et de leurs épouses ainsi pour leur assurer une belle et joyeuse fête, célébrée par les mauritaniens dans la grande rivalité sans trop de retenue.

 

Camara Mamady

Le Rénovateur Quotidien

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article