Initiative d’Ould Boulkheir: Un Gouvernement mort-né !

Publié le par Camara Mamady

  MOB.jpegLa crise politique mauritanienne dure et perdure. Les leaders de la Majorité et de l’Opposition n’arrivent pas du tout à accorder leur violon pour une sortie de crise. Pis, ils ne sont pas d’accords sur la qualification des maux dont souffre la Mauritanie. Et dans ce brouhaha des leaders politiques, le président de l’APP, Messaoud Ould Boulkheir, a proposé la formation d’un G.N.L.C mort-né.

 

Décidément, la crise politico-institutionnelle mauritanienne est loin de connaître son épilogue. Et pourtant, certains hommes politiques n’ont pas manqué de proposer des solutions pour mettre fin à l’impasse politique, mais en vain. La dernière proposition de solution en date est l’initiative du président Messaoud Ould Boulkheir de l’APP (Alliance Populaire Progressiste), qui prône la mise en place d’un Gouvernement National de Large Consensus (G.N.L.C). Un gouvernement que le Chef de file des progressistes avait lui-même qualifié «d’unique solution de sortie de crise en Mauritanie pour ceux qui y croient ou de l’éviter pour ceux qui n’y croient pas».

 

Ecarter toute idée de triomphalisme

 

Le président de la chambre base du Parlement a écarté toute idée de triomphalisme en ces termes : «plutôt que d’être considéré comme la consécration de la défaite ou de la victoire de quelque bord politique que ce soit, ce gouvernement se veut être la deuxième manifestation historique de la volonté des Mauritaniens de dépasser leurs clivages et leurs divergences pour exprimer avec force leur volonté de vivre ensemble et de fonder un Etat démocratique et républicain, la première manifestation du genre ayant été celle qui a conduit à la décision de s’affranchir de la colonisation en 1960». Mais hélas, nonobstant ces bonnes intentions formulées, le GNLG cher au président Messaoud Ould Boulkheir semble être suspendu à la bonne volonté du président Aziz pour ne pas dire que ce Gouvernement est mort-né dans l’initiative du président de l’APP.

 

Camara Mamady

Le Rénovateur Quotidien 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article